brinde

⇒BRINDE, subst. fém.
A.— Rare. ,,Vase à anses dans lequel on mettait du vin`` (MONT. 1967; cf. Lar. encyclop.).
B.— Vx ou rare, fam. Action de boire à la santé de quelqu'un, de porter un toast en son honneur. Porter des brindes; boire des brindes à la ronde (Ac. 1835, 1878). Cf. bringue2 A :
Au dessert, après les grands carrés de gruyère et la soupe-mortier, quand on bat les briquets et allume les bouffardes, à l'heure des brindes, Zidore ne se leva pas le premier, afin de porter la sienne qui inaugurerait la série...
A. ARNOUX, Rhône, mon fleuve, 1944, p. 193.
Être dans les brindes. Être ivre (DG, etc.; cf. brindezingue A).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1552 « verre à boire » (RABELAIS, Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 270), attest. isolée; repris au mil. XVIIe s. avec, p. ext., le sens de « bouteille » (De Cailly dans Lar. 19e), rare; 2. 1554 « action de boire à la santé de qqn » (THEVET, Cosmogr., VII, 8 dans HUG. : faire Brindes), considéré comme ,,vieilli`` dep. Ac. 1740.
Terme prob. importé par les mercenaires all. au début du XVIe s. et passé dans les lang. rom. : ital. brindisi (v. ce mot); esp. brindis « toast » 1609, brindar « porter un toast » 1592 dans COR. Adaptation de la formule all., prononcée en portant un toast bring dirs [contraction de dir es], littéralement « je porte à toi [un toast] » (NYROP t. 1, p. 63; BEHRENS D., p. 95; SAIN. Lang. Rab. t. 2, p. 15; TAPP. t. 2, p. 20; FEW t. 15, 1, p. 287). Le sens 1 légèrement ant. au sens 2 en fr., en est cependant dér.; v. aussi brindezingue et brindisi.
BBG. — COLOMB. 1952/53, p. 118; pp. 227-228. — RIGAUD (A.). Brindes et bringues. Déf. Lang. fr. 1969, n° 50, p. 7. — SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 317.

brinde [bʀɛ̃d] n. f.
ÉTYM. 1554; « verre à boire », 1552; altér. de l'all. bringe dir's « je te porte (un toast) », doublet de 2. bringue. → Brindezingue, 2. bringue.
Vx. Action de boire (un toast) à la santé de quelqu'un. Toast. || Faire brindes. || Porter des brindes.
Être dans les brindes : être ivre. Brindezingue.
DÉR. Brinder, brindezingue, 2. bringue.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brinde — m. toast porté à la santé de quelqu un > Portar un brinde …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • brinde — BRINDE. s. f. Un coup qu on boit a la santé de quelqu un, et que l on porte à un autre. Il n est guère d usage que dans ces phrases, Faire des brindes, boire des brindes, pour dire, Boire des santés à la ronde. Il est vieux …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • brinde — s. m. 1. Ato de beber à saúde de alguém. 2. Presente, mimo …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • brinde — BRINDE. s. f. Un coup qu on boit à la santé de quelqu un, & que l on porte à un autre. Il se dit plus souvent au pluriel, Boire des brindes. faire des brindes. je vous ay porté tant de brindes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • brinde — (brin d ) s. f. Coup qu on boit à la santé de quelqu un. Boire des brindes, porter des brindes. •   Les brindes, les jambons, les grillades [en Allemagne], PELLISSON Lett. hist. t. I, p. 121.    Familièrement. Il est dans les brindes, il est ivre …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BRINDE — s. f. Coup qu on boit à la santé de quelqu un, et qu on porte à un autre. Porter des brindes. Boire des brindes à la ronde. Il est familier et peu usité. Prov. et fig., Il est dans les brindes, Il est ivre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Brinde — bande de terre non défrichée Normandie …   Glossaire des noms topographiques en France

  • brindė — 1 briñdė sf. (2) 1. Grž trindė (tamsiai rainuotai geltona kirmėlė). 2. Grž kojos pado ar piršto skaudus patinimas …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • brindė — 2 briñdė sf. (2) žr. brinda 1: Per ploščio nugarą, lig perskėlimas, eina briñdė Jnšk. Seniau, būdavo, kad prikraus tų brindžių, tai net andaroką žemėn traukia Č …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • bringue — 1. bringue [ brɛ̃g ] n. f. • 1808; « cheval mal bâti » 1738; probablt du rad. de brin ♦ Fam. et péj. Une grande bringue : une grande fille dégingandée. ⇒ 1. gigue. bringue 2. bringue [ brɛ̃g ] n. f. • 1901; « santé, toast » 1611; var. de brinde… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.